Augmenter le rendement des tomates

Une alimentation équilibrée pendant le développement précoce de la plante est fondamentale pour obtenir un haut potentiel de production. Un climat propice et une bonne fertilisation sont essentiels dans le développement de la culture.

 

Fertilisation et rendement

 

Azote

L'azote est l'un des nutriments les plus importants nécessaires à une croissance optimale des cultures en vue de rendements élevés. Les cultures exportent du système environ 2,2 à 2,4 kg de N pour chaque tonne de tomates produites. En revanche, trop d'azote peut avoir un effet négatif sur les rendements, il est donc important d'appliquer les bonnes quantités. Il est donc indispensable qu’un plan de fertilisation azoté équilibré soit élaboré.

L’apport d’ammonium est à réfléchir très au sérieux, bien qu’indispenssable il peut affecter négativement le pH dans le substrat, limiter la croissance et affecter négativement la qualité globale.

 

Phosphate

Le phosphate est important pour la croissance précoce et le développement des racines des jeunes plantes, il est également essentiel pour la couleur des fleurs et la nouaison. Au niveau du substrat, la disponibilité du phosphate (P) dépend fortement du pH ; au-dessus d'un pH de 6, la capacité de la plante à absorber le phosphate (P) diminue rapidement. C'est pourquoi un bon contrôle du pH du substrat est indispensable pour l'absorption du phosphate (P).  

L'utilisation de polyphosphate, sous forme de Super FK, donne encore plus de vigueur, de production et un système racinaire plus développé. De plus, Super FK a un effet nettoyant sur l'installation d’irrigation au goutte à goutte. C'est un atout économique non négligeable à prendre en compte.

 

Potassium

 

Les tomates ont un besoin relativement élevé en potassium. Outre un effet sur la qualité, ce nutriment a également une influence positive sur la production. Des niveaux élevés de potassium donnent des rendements en tomates importants. Cependant, un niveau trop élevé donne une meilleure qualité, mais un rendement rapidement décroissant. Un bon équilibre avec d'autres nutriments tels que le calcium et le magnésium est également à prendre en compte.

 

Calcium

Le calcium est nécessaire au bon développement de la surface foliaire, des racines et du rendement. La disponibilité de mi-saison est essentielle pour des rendements élevés de tomates. Un apport continu d'engrais tout au long de la saison est important, pour un bon équilibre avec le potassium et le magnésium.

 

 

 

sulfate

Le sulfate (SO 4 ) a longtemps été considéré comme secondaire par de nombreux producteurs, mais rien n'est plus faux : il est important tout au long de la saison. 
Le sulfate est nécessaire à la production de protéines dans la plante et constitue une partie essentielle de nombreux acides aminés et protéines. Les protéines riches en soufre sont principalement localisées dans les chloroplastes. Ces protéines ont un rapport azote/soufre fixe là où l'azote est le plus nécessaire dans la plante.

 

oligo-éléments 

Les oligo-éléments ne sont nécessaires qu'en petites quantités pour une croissance optimale des plantes, mais demeurent néanmoins essentiels. Vous trouverez ci-dessous un bref résumé de la fonction des différents oligo-éléments intervenant dans le métabolisme de la plante.

  • Le fer (Fe) a une fonction importante dans la formation de la chlorophylle. Une carence se traduit par des feuilles jaunes et chlorotiques.
  • Le manganèse (Mn) a une fonction dans les processus enzymatiques et la photosynthèse.
  • Le zinc (Zn) est un composant des enzymes, il intervient dans la formation de substances de croissance. Une carence en zinc entraîne des anomalies dans les feuilles et d'autres organes de la plante.
  • Le bore (B) est un micro-élément essentiel pour toutes les plantes supérieures et un composant important des composants des parois cellulaires des jeunes pousses et des racines.
  • Le cuivre (Cu) est un composant des enzymes, il intervient également dans le développement des parties génératives.
  • Le molybdène (Mo) joue un rôle dans la conversion du nitrate en azote ammoniacal, car l'azote s'accumule principalement sous forme d'ammonium dans les protéines.

Autres aspects qui affectent le rendement

  • La densité et l'espacement des plantes sont essentiels pour s'assurer que les cultures utilisent de manière optimale les radiations solaires et le CO2 , de sorte que le potentiel de rendement maximal puisse être atteint.
  • Un pH optimal garantit une bonne assimilation des nutriments présents dans le substrat et évite les carences liées au pH. 
  • La sélection variétale et le type de porte-greffe déterminent en grande partie l'obtention d'une production optimale.
  • Le climat, la fertilisation, la protection des cultures (biologique et chimique intégrée) et la consommation d'énergie y contribuent également largement.
  • L'éclairage contribue à produire 12 mois de l'année ; cela se traduit par une production de plus de 100 kg/m 2. L’avantage de ce type de production est une production continue toute l’année sans interruption contribuant à une entrée de trésorerie régulère.
  • L'azote est également important pour la production de tomates, car il est essentiel de maintenir un bon équilibre entre les formes d'ammonium et de nitrate pour maintenir une croissance rapide et une bonne productivité des cultures. L'utilisation excessive d'ammonium N peut causer des problèmes. Les essais confirment d'importantes pertes de rendement de tomates allant jusqu'à 30 % en raison de l'utilisation d'ammonium au lieu de nitrate.

Conseils sur la fertilisation de la tomate

Les recommandations d'engrais de Yara peuvent vous aider à atteindre le potentiel de rendement de votre culture. Découvrez nos recommandations de tomates.